Monde enchantée

11 juin 2009

Rituel pour conaître des rêves prophétiques

Sorci_re1

Ingrédients/Accessoires:

-De l'encens de violette
-De l'huile de menthe douce


Rituel:

Faîtes brûler l'encens, puis en appliquant quelques gouttes de menthes douce sur votre front, sur vos poignets et votre cœur, dîtes:

"Je vais maintenant dormir et rêver
Que la déesse des rêves m'ouvre
Les portes enchantées
Du futur et de la destinée.
Ainsi soit-il"

Posté par clement merieau à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


cercle magique

magie12

Le cercle magique est un élément important, tous les rituels doivent commencer par la création du cercle. Celui-ci délimite la frontière de la zone dans laquelle vous aller pratiquer. Il sert à retenir les énergies mises en œuvre par le pratiquant et protège celui-ci des influences néfastes extérieurs qui pourraient perturber le bon déroulement du rituel. Un fois le cercle tracé, personne ne doit le franchir sous peine dans le cas contraire de briser cette protection et de s’exposer à divers risque en plus du probable échec du rituel. C’est pourquoi vous devez d’abords rassembler à l’intérieur du cercle tout le matériel nécessaire avant sa création et le tracer suffisamment grand pour pouvoir vous y mouvoir librement.
Je vais ici vous donner une version simplifié de la création du cercle qui est idéal pour les débutants qui pratique pour la première fois comme lors de la consécration du matériel. En effet il nécessite moins de d'outils et est plus simple à réaliser. Vous pourrez ensuite, lorsque vous aurez plus d’expérience, tracer le cercle magique dit traditionnel.
 
Il vous faut:
de l'encens d'Oliban pour marquer l'est et l'élément Air
une bougie blanche pour marquer le Sud et l'élément Feu
une coupe d'eau pour marquer l'ouest et l'élément Eau
un bol rempli de sel pour marquer le Nord et l'élément Terre
 

OUVERTURE DU CERCLE
Placez vous à l’intérieur du périmètre de votre cercle et tracez celui-ci avec votre index en faisant trois fois le tour de celui-ci. Partez de l’est et tournez dans le sens des aiguilles d’une montre. Visualisez l’énergie sous la forme d’une lumière bleue qui sort de votre index et forme une barrière entre vous et l’extérieur, comme une bulle.
 
Une fois que vous avez fait ces trois tours, placez-vous devant votre autel et allumez l'encens. Faites le tour du cercle (toujours dans le sens des aiguilles d'une montre) en partant de l'est et dites :

"Avec l'air parfumé, je consacre ce cercle"

Revenez à votre autel. Allumez la bougie et dirigez-vous vers le Sud. Faites un nouveau tour du cercle en disant :

"Avec le feu sacré, je consacre ce cercle"

Revenez encore devant l'autel. Prenez la coupe d'eau et dirigez-vous vers l'ouest. En partant de ce point, effectuez le tour de votre cercle en disant :

"Avec l'eau du ciel et des rivières, je consacre ce cercle"

Revenez une dernière fois devant votre autel. Prenez le bol de sel dans vos mains et en partant du Nord, faites encore une fois le tour de votre cercle en disant :

"Avec le sel de la terre, je consacre ce cercle"

Le cercle est désormais tracé, vous pouvez a partir de ce moment passer à votre rituel.
 
 
FERMETURE DU CERCLE
Lorsque votre rituel est terminé, vous devez refermer le cercle magique afin de libérez les énergies. Remerciez les entités présentes et faites le tour de votre cercle amis cette fois dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, en disant :

"Je remercie l'Univers pour ce cercle
et je renvoie les énergies d'où elles proviennent,
tout est maintenant comme avant"

Posté par clement merieau à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2009

Sorcellerie

sorci_re14

La sorcellerie désigne souvent la pratique d'une certaine forme de magie , souvent considérée comme la plus inférieure, et dans laquelle le sorcier établit une communication avec des "entités" de caractère démoniaque. Selon les cultures, la sorcellerie fut considérée avec des degrés variables de soupçon voire d'hostilité, parfois avec ambivalence, n'étant intrinsèquement ni bonne ni mauvaise. Certaines doctrines religieuses considèrent toute forme de magie comme de la sorcellerie, la proscrivent ou la placent au rang de la superstition. Elles opposent le caractère sacré de leurs propres rituels aux pratiques de la sorcellerie.

La sorcellerie est un terme controversé et son histoire est complexe. Selon le contexte et le milieu culturel dans lequel ce mot est employé, il désigne des idées différentes, voire opposées. Chaque société possède ses propres conceptions en matière de tradition, de croyance, de religion, de rites, de rapport à l'au-delà et à la mort et d'esprits bons ou mauvais ; il est parfois impossible de trouver un équivalent d’une culture à l’autre.

Ce terme est également employé de façon péjorative en référence à la pratique de la magie. La sorcellerie est alors, dans cette acception, l'accusation portée à l'encontre de ceux qui utilisent des moyens surnaturels pour un usage réprouvé par une majorité de la société. Les croyances en ce type de praticiens de la magie se sont rencontrées dans la plupart des sociétés humaines. De telles accusations ont parfois mené à des chasse aux sorcières.Dans d'autres sociétés, les chamans ou les griots étaient non seulement bien acceptés en tant que praticiens des rituels traditionnels et d'intercesseurs avec les forces et les énergies de l'invisible, mais respectées, parfois craints, et souvent placés en positions socialement dominantes.

Pour les religions monothéistes occidentales (principalement le judaïsme, le christianisme  et l'islam), la sorcellerie fut souvent condamnée et considérée comme une hérésie. La notion de sorcellerie prit une grande importance pour les catholiques et les protestants à la fin du Moyen Âge. À cette époque la sorcellerie a progressivement été assimilée à une forme de culte du Diable. Des accusations de sorcellerie ont alors été fréquemment combinées à d'autres charges d'hérésie contre des groupes tels que les Cathares et les vaudois.Certains groupes anciens ou modernes se sont parfois plus ou moins ouvertement réclamés d'un culte "sataniste" dédié au mal.

Posté par clement merieau à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La sorcière

sorci_re13

Une sorcière est une femme adepte ou considérée comme telle d’une forme de sorcellerie.

Le mot français sorcière, féminin de sorcier, dérive du latin vulgaire sortarius proprement « diseur de sorts », et du latin classique sors, sortis, désignant d’abord un procédé de divination, puis destinée, sort. Le mot qui les désigne en allemand est Hexe dérivé du grec ancien aix, chèvre, évidente référence à un monde pastoral. Bruja, en espagnol  provient du terme ibère bruixa, et plus précisément du galicien bruxa. Le mot anglais witch a des origines plus controversées mais parait bien provenir d’un radical wik d’origine tant celte que germanique. La sorcière était appelée en grec stryx, en latin striga -ae d’où dérive le vocable médiéval stria, strega en italien, estrie en français.

Posté par clement merieau à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour protéger un nouveau né

sorci_re12

Accessoire:


-Quelques branches d'aneth(3ou7)
-Quelques branches de sauge(3ou7)
-1 corde rouge


Procédure:

Prenez de l'aneth et de la sauge, et ficelez-les ensemble
très serrer avec la corde rouge pour former un petit bâton.
Placez-le ensuite sous le matelas ou le berceau du nouveau né en disans:

"L'aneth et la sauge garde ton sommeil
Elles éloignent les mauvais rêves et
Tout ce qui est a craindre."

Posté par clement merieau à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rituel Gitan pour guérison à distance

wp1a229e4d_0fwp1a229e4d_0f

Accessoire:

-1 plume
-Huile essentiel de romarin
-1 coquillage
-1 pierre
-1 oignon
-1 fer à cheval


Procédure:

Écrivez le nom de la personne sur l'oignon, au bic ou au feutre.
Plantez l'oignon dans un pot de fleurs ou au jardin, et mettez la
pierre au nord, trois gouttes d'huile de romarin au sud, le coquillage a l'ouest
et la plume à l'est.
Recouvrez les offrandes de terre, et placez le pot de fleurs sur le fer a cheval.


Ce sort aidera le malade a guérir au fur et à mesure que l'oignon se décomposera.

Posté par clement merieau à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]